Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/artfordp/public_html/wp-includes/functions.php on line 4773

Un site internet est une vitrine de votre activité. Ce dernier participe à votre visibilité, ingrédient indispensable au développement de votre activité. Il ne faut donc pas le négliger. Pour vous aider à le conceptualiser, Tatiana Chaumont consultante web a bien voulu nous livrer quelques recommandations. Comme vous allez le voir les compétences de la jeune femme ne se limite pas qu’à la création de site web.

Peux-tu nous expliquer en quelques mots le métier de chef de projet car c’est ta formation initiale ?


Le rôle du chef de projet consiste à être le chef d'orchestre et à faire de la gestion de projet web.

Il travaille de concert avec les développeurs, les marketeurs, les webdesigners, les rédacteurs web, les intégrateurs, l'administratif, les spécialistes du référencement, les commerciaux ...

Je suis entrepreneure et je n'ai personne sous ma responsabilité. Il peut m'arriver de travailler avec un développeur ou un référenceur car ce sont des compétences très spécifiques… Mais généralement je travaille de façon autonome pour mes clients. Je privilégie les collaborations d’égal à égal. J'utilise les outils du web les plus efficaces à maîtriser pour créer un site web suffisamment attractif, performant et facile d’utilisation. C'est pour cette raison que l'on me nomme consultante web maintenant. Puisque je suis autonome.

Page d’accueil Web, Art & Bio 2020 tatianachaumont.com

Lorsque l'on décide de faire un site web, on ne se rend pas compte de toutes les choses qu'il faut mettre en place.

Pour commencer, il faut établir une étude de marché, une étude webmarketing et SEO. Il faut prendre en compte les tendances du web, s’intéresser aussi à la concurrence (réaliser un benchmark), définir un persona...

Ensuite vient la stratégie de communication adaptée au cœur de cible du client. Il faut aussi définir une identité visuelle qui corresponde à l'état d'esprit de la structure. Une fois ces éléments établis, on peut réaliser un site web suffisamment performant et compétitif car on a un maximum d’infos sur la manière de procéder.

Lorsque l'on réalise un site internet, il ne faut pas oublier la qualité des images. La rédaction est très importante pour les internautes, mobinautes et pour le référencement. Plus on anticipe, plus on a de chances de réaliser un site web de qualité. Certains de mes clients ont besoin de rester complètement autonome. Donc je leur propose des tutoriels sur mesure pour maîtriser les outils dont ils ont besoin.

Attention : quand on pense site internet, il faut penser accessibilité, lisibilité et éviter la surcharge d'éléments perturbateurs.

Comment accompagnes-tu un artiste qui fait appel à toi ?

Site web : marlenemillon.com réalisation Février 2020 - Web, Art & Bio

Généralement je prépare un petit questionnaire pour identifier tous les besoins. Comme je suis aussi plasticienne la plupart du temps il y a une confiance qui s'instaure naturellement, le travail est fluide. La sensibilité artistique devient un moteur dans la collaboration. J'essaie de trouver la meilleure façon de mettre en valeur les œuvres de l'artiste (photo, vidéo, textes, logo, charte graphique, maquette...). Que l'on soit un sculpteur, artiste d'art conceptuel, artiste peintre, la structure du site web et la mise en avant des œuvres peuvent être aussi très différentes. Toutefois les codes du web sont particuliers et on se doit de les respecter. Et mon travail aussi consiste à être pédagogue avec mes clients. Je leur explique l’ergonomie, le référencement, la communication, les réseaux sociaux. Je les forme sur les plateformes qu'ils vont utiliser afin qu'ils puissent ajouter des articles, des images, modifier un texte avec plaisir. Ils peuvent toujours compter sur moi en cas de soucis éventuels…

C’est le cas de Marlène Millon, plasticienne à Pont-Aven en Bretagne. J’explique justement à travers un article comment ça s’est passé. (https://www.tatianachaumont.com/post/un-nouveau-site-web-pour-une-artiste-pleine-de-talent)

​Quels conseils donnerais-tu à un artiste qui veut se lancer dans la création de son site web ?

D'abord, ne pas se précipiter. Je connais des artistes qui me disent : " je ne comprends pas, personne ne vient sur mon site. ” Ce que l'on oublie souvent, c'est que pour qu'un site soit visité, il est nécessaire de l'entretenir comme une plante verte, l’améliorer en ajoutant du texte pertinent, des images et du SEO . Il faut rédiger des articles. Et les faire partager. Il ne faut pas omettre les vidéos et les réseaux sociaux.

C’est du boulot, c’est comme une boutique, il faut aménager l’espace régulièrement, mettre de nouveaux produits en valeur pour générer de la curiosité et des habitués. Car on achète difficilement une oeuvre d’art par internet, le tarif est élevé et surtout c’est en étant devant qu’on se rend réellement compte de la valeur de l’oeuvre. Donc il faut attiser la curiosité des futurs acheteurs, collectionneurs, galeristes ou centres d’art...
Pour structurer son projet, il est nécessaire de se poser un certain nombre de questions, parmis les plus importantes : Le Q-Q-O-Q-C-C-P (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi)

-a qui on s’adresse?
-se mettre à la place de l'internaute (ce qu’il aime, ce qu’il regarde…)
-comprendre et identifier ses besoins et attentes (quel canal de communication fonctionnera le mieux , définir l'âge moyen et le type de métier du client, l’heure la plus intéressante pour choisir le ou les réseaux sociaux les plus efficaces).
-comment s’adresser à eux (quel va être le projet éditorial et son calendrier)
-pourquoi, comment…

On m'a déjà demandé une formation sur le sujet.

Il est conseillé de faire un benchmark et un sondage en posant les bonnes questions.

Une fois qu'on a répondu à la grande majorité des questions, la structure du site web, son arborescence, se réalisera d'elle-même et sera apprécié par les internautes. Ce qu'il faut comprendre, c'est que selon le projet, on va faire appel à des techniques différentes. Que ce soit un site vitrine, un site de vente en ligne, un site elearning, un site d’artiste, d’entrepreneur et bloggeur...


Je sais que tu crées des supports multimédias et que tu fais de la rédaction de contenus. Que peux-tu nous dire sur les contenus à proposer sur un site ?

Vous le savez très certainement, le contenu vidéo est celui qui est le plus apprécié par les internautes.

L'image est un support qui accroche l'œil. Ensuite vient la pertinence du texte. Du côté de Google les choses sont bien différentes. C’est comme une bibliothèque bien rangée. Le moteur de recherche a besoin d’informations et il va d'abord identifier le texte (l’url, les titres, les sous-titres…). Voilà la raison pour laquelle il est important de créer du contenu qualitatif. Donner des informations pertinentes. Si vous faites du plagiat, Google le saura, en conséquence, il pénalisera le classement du site web. Ce qui est important c'est d’être à la fois minimaliste et créatif. C'est pour ça que je fais ce métier. Il faut avoir des idées, savoir les produire et être régulier.

Selon les réseaux sociaux comme facebook, linkedin ou instagram par exemple, il faut y inclure des “ @ ” pour identifier une personne ou une marque et des “ # ” pour classer votre contenu. Par exemple si c’est un artiste de Martinique, dans la description, il pourra rajouter d’où il vient #fortdefrance #martinique (sa profession) #artist (chercher un # populaire) #carribean

(le style de l’oeuvre) #peinture #neoabstraction et une touche personnelle...

Pour la rédaction de texte, il faut prendre en compte plusieurs règles, par exemple donner des informations pertinentes :
- la localisation,
- Le style,
- le genre,
- la personnalité,
- les références...

Qu’est ce qui t’as poussé à te diriger vers ce métier ?

J'ai commencé par faire des études de théâtre, ensuite je suis entrée aux Beaux-Arts de Cornouailles (EESAB) puis j’ai intégré l’école d'art en Martinique (IRAVM) et après à l'Institut des hautes études en arts plastiques (IHEAP) à Paris et New York. J'ai été assistante d'artistes, médiatrice culturelle et artisan d'art. J'ai fait de l'art-thérapie, j'ai réalisé des vidéos, j'ai été graphiste, j’ai enseignée le théâtre et les arts plastiques... J'ai également écrit des livres. Je suis passée de l’expression plastique à l'art conceptuel. De l'expression corporelle à l'écriture. Ce que je trouve assez passionnant c'est la notion de dématérialisation, de créer un service qui puisse être vu par toute personne qui a une connexion Internet, sur mobile, sur ordinateur, sur tablette... C'est un moyen de diffusion fantastique, mais il faut savoir l'utiliser et tenter d’offrir un contenu singulier et ergonomique.

J’ai eu la chance de faire une formation diplômante (Greta de Vannes) pour valider ces connaissances.

Aujourd'hui, je suis consultante web.

Ce qui me plaît, c’est d’abord d’avoir des tâches très différentes à accomplir, c'est de découvrir l'univers de mes collaborateurs, de les accompagner, les soutenir et de mettre en avance leurs projets, leurs arts. Il y a un aspect très créatif et très polyvalent dans ce métier-là. On doit toujours rester à l'affût et se former continuellement. Donc, il y a un aspect créatif, nouvelles technologies, apprentissage mais surtout l’aspect humain…C’est pour cette raison que je privilégie les petites structures, je suis en contact direct avec le décideur qui devient un partenaire de travail complice.

Il faut savoir rester audacieux, ce n'est pas évident, mais c’est ce qui fait de la vie, une belle aventure.



(Visited 351 times, 1 visits today)