• Shadow
    Slider

Comment vivre de son art?

VIVRE DE SON ART, Les clés de la réussite pour concilier passion et business
Par Laurence Bourgeois, 2015, 215 pages.

Et si les clés du succès de tout artiste désireux de promouvoir son oeuvre résidaient dans l’application de quelques règles fondamentales de marketing et de business ? En effet, la logique entrepreneuriale, loin de heurter la dimension artistique, s’avère essentielle à la promotion efficace de toute forme d’art.

Avec ce guide riche en exemples, astuces et outils, vous disposerez des connaissances nécessaires en termes de business et de marketing pour définir votre marché, élaborer votre relation clients et votre plan d’action annuel, bien communiquer, manier les chiffres, etc.

Un référentiel de compétences complet indispensable pour qui veut faire rimer passion et réussite.

Après le succès de Profession artiste, vivre de son art, rapidement devenu la référence de tout artiste entrepreneur, Laurence Bourgeois offre ici une version actualisée de son référentiel de compétences, afin de continuer de tracer la route des artistes vers le succès.

Texte 4ème de couverture  » Vivre de son art « ,L.Bourgeois

 

Je m’échappe tout juste de l’intéressante et déroutante lecture de « VIVRE DE SON ART, Les clés de la réussite pour concilier passion et business ».

Cet ouvrage de Laurence Bourgeois, une passionnée de peinture accoutumée au monde de l’entreprise, distille en 215 pages un panel de conseils destinés à guider l’artiste vers la voie du succès.
.


.
Le livre s’ouvre sur une judicieuse recommandation consistant à définir clairement nos objectifs artistiques.
« Quel artiste rêvez-vous d’êtres ? »

Cela peut paraitre anodin mais combien d’entre nous se sont-ils posés la question ?

La suite de la lecture nous amène à ce qui constitue pour moi la ligne directrice du livre, avec le sous-titre :
Esprit business es-tu là ? (p.24)

L’auteure y explique l’importance d’adopter un état d’esprit business dans notre démarche. Un facteur clé qui additionné à différentes compétences (dans le livre) participe à la réussite d’une carrière.
.

« …art et l’esprit business font bon ménage… »


Pour ceux et celles qui estiment que la pratique artistique se compromet si elle s’allie au marketing, eh bien cet ouvrage risque fort de provoquer une réaction épidermique chez vous.

Le marketing peut être défini comme l’analyse des besoins des consommateurs et l’ensemble des moyens d’action utilisés par les organisations pour influencer leur comportement. Il crée de la valeur perçue par les clients et adapte l’offre commerciale de l’entreprise aux désirs des consommateurs.

www.e-marketing.fr

.
Notre regard se heurte très vite à des termes comme « produit », « client », « image de marque », « positionnement » … vocabulaire très cher aux marketeurs ! L’auteure conseille de revêtir l’uniforme de l’entrepreneur (jusqu’à la tout va bien) et d’adopter des stratégies issues du marketing dans notre approche (là ça peut bloquer un peu).

Tout ou presque dans le livre, s’attache à la « maîtrise ». Selon Laurence Bourgeois maîtriser son marché, son image, sa clientèle, son emploi du temps, sa communication…est gage de succès. Evidemment nous ne mettons pas en doute ses propos, bien au contraire. Mais qu’en est-il du plaisir de création ?  Je suis conscient que ce n’est pas le sujet du livre mais quand même…

Il existe un tel degré de calcule et une telle recherche de contrôle que la part de rêve liée à ce beau métier est quasiment éclipsé. On étouffe !

Nous sommes plongés dans « l’activité laborieuse de l’homme considérée comme un facteur essentiel de la production et de l’activité économique » à savoir : le travail.

L’artiste aspire-t-il à cela ?

 

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » Confucius


Poursuivons…

La partie qui m’a le plus interpellée (léger sursaut) se trouvait à la page 47. Dans ce court passage l’auteure explique que le marché de l’art connait des tendances, en clair des choses qui font vendre plus que d’autres à certaine période. Et là, elle nous pose la question de savoir si il est inutile de s’intéresser à ces tendances afin de proposer des créations en lien avec ces derniers.
.


.
Cela n’engage que moi, mais Je crois que la création n’a pas vocation à s’adapter à une demande, une tendance, une mouvance, une mode ou je ne sais quoi. Elle s’enferme dans ce cas précis. Bien au contraire tout part de soi, de ses intérêts, préoccupations, interrogations ou réflexions par rapport au monde que l’on traduit sous une forme artistique. La perspective que ce soit l’inverse me fait presque peur.

Attention, l’idée ici n’est pas de fustiger l’ouvrage de Laurence Bourgeois. Non « Vivre de son art » est un livre utile, qui fourmille de bons conseils et d’informations très pertinentes pour l’artiste.

On y apprend par exemple :

  • Comment se positionner sur le prix de ses oeuvres
  • Comment bien gérer son temps
  • L’importance de connaître son marché selon sa géographie
  • L’intérêt de réaliser un planning annuel pour ses évènements
  • Comment bien préparer et gérer ses événements
  • Savoir à quelles galeries s’adresser par rapport à sa pratique
  • Les éléments indispensables pour un artiste
  • Apprendre à dire non
  • Adopter une attitude possitive

Et bien d’autres choses encore

 

La troisième et dernière partie du livre s’attache au « savoir être », avec les bonnes attitudes à adopter en tant qu’artiste entrepreneur et les bonnes pensées à cultiver. Les nombreuses recommandations que l’on n’y trouve sont extrêmement intéressantes, simple à appréhender. On peut même les appliquer dans le cadre personnel.
Exemple : apprendre à écouter son interlocuteur en silence. De surcroit la pensée marketing est beaucoup moins présente au profit d’un aspect plus sensible et humain. J’ai été particulièrement captivé et motivé par ces pages.

Malgré une approche business susceptible de déplaire à certains (dans les deux premières parties), je ne saurais trop conseiller l’acquisition du livre « Vivre de son art, Les clés de la réussite pour concilier passion et business » dans lequel on peut piocher et appliquer beaucoup de bons conseils tout en gardant sa ligne directrice en tant qu’artiste.

Laurence Bourgeois: Auteur de plusieurs ouvrages sur l’efficacité professionnelle et personnelle, Laurence Bourgeois a acquis une expérience d’une vingtaine d’années en entreprise. Cette passionnée de peinture, qui a côtoyé de près le monde de l’art, a eu l’idée astucieuse de mettre ses compétences business au service des artistes.

Pour consulter les premières pages du livre rendez-vous sur le site Amazon:  » VIVRE DE SON ART « 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager, à laisser un commentaire. Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne rien manquer des futurs billets.

 

 

 
.
Facebook Comments

2 commentaires

  1. mwenene mukweso

    bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *