• Le geste juste: Annik Raymond
    Shadow
    Slider

Je me suis raté 2

Comment ce blog  peut t’aider dans ta pratique ?  Dans l’optique de te proposer des contenus susceptibles de t’intéresser mais surtout de t’aider dans ta démarche de création, j’ai mis en ligne un sondage. Ce sondage ne te demandera que quelques minutes et me permettra de mieux comprendre tes difficultés afin de t’apporter des solutions
Je t’invite dès maintenant à y participer: https://fr.surveymonkey.com/r/7LHR3LN

 

Je me suis raté!

Depuis la naissance d’arforplus le doute a élu domicile mon esprit. Il s’invite dans mes réflexions, mes expérimentations et influe sur mes choix et même mes envies. De Vinci disait “ Qui ne doute pas acquiert peu ” et il est vrai que le doute a été nécessaire à ma progression sur le plan créatif. Malgré tout, il s’est bien souvent imposé en locataire indésirable accaparant l’espace dédié à ma certitude.

Au fil du temps ce doute s’est fait de plus en plus discret sans pour autant s’effacer. Nonobstant en octobre 2016, il s’ est particulièrement imposé à moi. Il faut dire qu’en ce temps le terrain était propice au développement de ce dernier.

À l’époque j’ignorais ce que mon lectorat attendait de ce site. En quête de quoi étaient toutes ces personnes qui consultaient les articles ? Était-ce uniquement pour satisfaire leur curiosité? Aucun des sondages réalisés n’a pu apporter de réponses claires à toutes mes interrogations.  Ainsi la déception, la démotivation et même la colère sont venus renforcer le doute qui m’habitais.

Pourtant, j’ étais résolue à avancer, même dans ce brouillard qui m’entourait. j’ai donc commencé les recherches pour mon prochain article. S’astreindre à faire une chose est une situation extrêmement désagréable.
Après plusieurs heures de recherches, je me suis rappelé d’une image qui m’ avait frappé sur un site (designspartan). C’était l’image d’un « a », la lettre « A » en capital. Un magnifique « A » traversé par différentes nuances de bleus, complété de blanc. Les couleurs se superposaient comme une sédimentation naturelle, créant un effet de mouvement comparable à des courants marins.

J’avais trouvé dans cette image une idée de création qui mêlerait typographie et sculpture. Cependant, le passage de l’idée à la mise en oeuvre s’avéra infructueuse. J’avais omis certains aspects du projet, car l’état mental dans lequel je me trouvais avait altéré ma lucidité. Ce qui m’a précipité vers l’échec.

Ce projet de typo-sculpture est longtemps resté caché. J’en avais honte. L’envie de le publier s’est souvent manifesté, mais je la faisait taire aussitôt.
Aujourd’hui avec le recule je sais qu’il est profitable de partager ces ratés. C’est de ces échecs que l’on apprend et que l’on évite des écueils dans l’avenir. C’est de ces échecs que naissent les succès.

La preuve en est, ce travail a permis l’émergence d’une nouvelle piste de création sur la base des moules en carton (image ci-dessous).

test n°1

 

En attendant visionne cette vidéo.

Qu’as tu pensé de cet article? Laisse ton avis en bas dans les commentaires 🙂

Abonne toi à la newsletter pour ne pas manquer les prochains et profiter des avantages du blog!

 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *