• Le design comme vecteur de lien social
    Shadow
    Slider

Une réponse au besoin de se dépasser.

Présentation

Je suis Ford Paul, artiste plasticien diplômé du Campus Caribéen des Arts de la Martinique.La photographie, l’animation, la performance ainsi que le montage vidéo sont un ensemble des pratiques que j’expérimente; mais il est vrai que j’ai une préférence pour la sculpture et le dessin.

La sculpture et le dessin ont une importance très particulière dans mon travail. Ils expriment avec force un désir qui résonnait en moi depuis longtemps : celui de me dépasser.

Petit et chétif dès mon plus jeune âge, j’ai été confronté au regard souvent moqueur de l’Autre. Une situation qui m’a régulièrement amené à m’affirmer afin de faire mes preuves et montrer mes compétences. Une réalisation, une responsabilité, une tâche quelconque, peu importe le domaine, en un mot, je m’efforçais de « dépasser le jugement » que l’Autre portait sur ma personne.

Au final, j’ai trouvé dans la création artistique, un formidable espace d’expérimentation libre ou m’exprimer pleinement et ensuite exprimer à l’Autre ce dont je suis  capable réellement .

 

La pratique du dessin

Ici dessiner n’est pas un loisir qui crée du plaisir mais bien plutôt une épreuve qui demande une production d’efforts. En effet mon approche du dessin rappelle celle qu’entretient un athlète avec son sport. Durant plusieurs heures je mets à l’épreuve mon corps tant physiquement que mentalement en réalisant des compositions aux formes minutieuses et répétitives. C’est un véritable défi où une lutte s’engage contre la résistance du corps soumis à l’effort et l’envie tenace de mettre fin à cette situation inconfortable de plus en plus pénible.

Rigueur, endurance, patience et détermination sont les seuls ingrédients d’un résultat heureux.

 

prolifération-détail-artfordplus

Proliférations (détail). feutres, encre de Chine sur papier, 65 x 55 cm. 2013

Tout commence par une forme issue de mon répertoire. Celle-ci est reproduite sur un support papier puis démultipliée de manière relativement exponentielle. La surface se voit saturée par la forme ne laissant presque aucune respiration.

 

dessin-prolifération-se dépasser-artfordplus

Proliférations (détail). feutres, encre de Chine sur papier, 65 x 55 cm. 2014

Progressivement un ensemble se crée sous mes yeux. C’est un espace riche de formes où l’organique côtoie le géométrique, où le noir devient gris et inversement en s’additionnant au blanc du papier.

 

dessiner-prolifération-se dépasser-artfordplus

Proliférations. feutres, encre de Chine sur papier, 275 x 260 cm. 2014

Proliférations, œuvre graphique riche et complexe, est le fruit de cette longue et pénible mais enrichissante expérience. Chaque trait, chaque forme de cette production témoigne du désir fort et inébranlable qui m’animait.

 

Pour finir je souhaite souligner que l’important dans ce projet de dessin, ce n’est pas tant le rendu plastique bien qu’il soi significatif. Non, l’essence même de ce travail réside bien dans le processus de création. C’est durant cette période clé qu’il faut surmonter ses limites pour concrétiser le dépassement de soi.

 

3 commentaires

  1. C’est aussi comme une forme d’addiction : quand on commence, on ne sait plus s’arrêter, ni quand ni comment s’arrêter.
    C’est ce que je ressens quand je me mets à dessiner de cette façon.

  2. Depuis que tu as entrepris cette démarche artistique, (que je comprends comme une thérapie),est ce que le regard de l’Autre a quelque peu changé sur toi? Ou encore est ce que ton propre regard sur l’Autre a évolué?

  3. Oui il a effectivement changé (positivement). Mon propre regard a également connu une grande évolution. Aujourd’hui après avoir pris de la distance, ce regard de l’ Autre, n’a plus l’importance que je lui accordais auparavant. Mais je souhaite m’en détacher encore plus…le travail se poursuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *