copeau - Onde mannequin

Aujourd'hui, nous accueillons notre tout premier article invité sur Artfordplus! Et oui, nous allons aborder le sujet sensible des NFTs. Je sais bien ce que vous vous dites derrière vos écrans, "Ouais, mais les NFT, c'est mort, ça ne vaut plus rien, en plus c'était que des arnaques et de la spéculation !" Sauf que lorsque l'on prend le temps de s'intéresser vraiment à la technologie ainsi qu'à l'utilité liées à cette révolution, le discours devient un peu plus nuancé.

Pour en débattre, je laisse la place à François Godineau, ex-ingénieur informatique reconverti dans le blogging et l’art numérique, qui s'intéresse aux formes artistiques émergentes et au Web3.

François, c'est à toi !


Que sont les NFTs ? Est-ce utile pour un artiste aujourd'hui ? N'est-ce pas une mode et une histoire de spéculation qui va disparaître aussi vite qu'elle est apparue ?
Les NFTs sont arrivés récemment dans le décor de l'art. Les artistes consciencieux et visionnaires devraient s'y intéresser, car ils portent en eux des promesses techniques révolutionnaires : de la rareté numérique à l'engagement plus fort du public. Puisque la révolution NFT est en marche, l'art numérique unique est maintenant une réalité et vous devez observer sereinement cette nouveauté.

Comprendre les NFTs

Qu'est-ce qu'un NFT ?

NFT est l'acronyme de Non Fungible Token ou Jeton Non Fongible en français. Ce qui est fongible se divise et se remplace par un objet de même valeur. Alors que ce qui est non fongible ne peut pas se diviser ou se remplacer. Un NFT est un acte de propriété qui va identifier un bien unique et irremplaçable sur la blockchain. Et ce bien peut être physique ou numérique. 

Blockchain et Cryptomonnaies : Le Fondement des NFTs

Pour saisir pleinement la nature des NFTs, une compréhension basique des blockchains est nécessaire. Une blockchain vise à faciliter les transactions de pair à pair. Elle le fait en éliminant les intermédiaires, tout en assurant à la fois une sécurité robuste et une transparence totale. Imaginez la blockchain comme un grand livre comptable partagé, accessible et consultable par tous les utilisateurs.

Les cryptomonnaies comme le Bitcoin (BTC) ou l'Ether (ETH) reposent sur cette technologie. L'Ether noté ETH est la cryptomonnaie ou le "jeton" de la blockchain Ethereum. Chaque jeton peut être subdivisé. Je peux par exemple détenir 2.2 ETH ou 0.3 BTC. Et le Bitcoin du compte d'Alice est identique à celui du compte de Bob.

Ce qui a été introduit avec les NFTs c'est la création d'un jeton unique lié à une adresse de créateur. Pour en créer un, on parle de "minter" ou "frapper" un NFT. Une fois frappé sur une blockchain, tout le monde sait qui l'a créé, à quel moment et ce qu'il contient. On peut donc maintenant dire qu'un jpg par exemple est un "original" et un autre une simple copie. Ce qui était complètement impossible avant, car deux copies numériques étaient complètement identiques. C'est une réelle révolution numérique. Désormais, on peut créer de la rareté numérique et dire qui a créé cette rareté.

Aujourd'hui, il existe donc plusieurs blockchains qui supportent les NFT :
 
•Ethereum : la plus ancienne et donc la plus robuste mais qui regroupe aussi tout et n'importe quoi
•Polygon
•Bitcoin ​(création des ordinals, assez récent et un peu controversé)
•Tezos : blockchain française très utilisée par les artistes
•Solana : très légère et rapide, plutôt utilisée dans le gaming

Avantages des NFTs

Les NFTs ont plusieurs avantages. J'en ai déjà introduit quelques-uns comme la rareté, la paternité ou le traçage. Voyons-les un peu plus en détail en traçant un parallèle entre le passé et le présent.

Droits d'auteur automatisés :

Autrefois : Gestion manuelle et compliquée des droits d’auteur (voire inexistante dans certains cas).
À présent : Les smart-contracts automatisent les royalties pour les artistes à chaque revente.

Authenticité et provenance garanties :

Autrefois : Difficulté à prouver l’authenticité et la provenance des œuvres numériques.
À présent : Les NFTs offrent une traçabilité claire et indélébile sur la blockchain.

Possession et transfert simplifiés :

Autrefois : Processus de transfert d’œuvre souvent complexe et coûteux.
À présent : Transactions directes, sécurisées et transparentes, sans intermédiaires.

Valorisation de l'Art Numérique :

Autrefois : L’art numérique était tout le temps sous-évalué et difficile à monétiser.
À présent : Les NFTs permettent une reconnaissance et une valorisation accrues des œuvres numériques.

Accessibilité et démocratisation :

Autrefois : Marché de l’art généralement fermé et élitiste.
À présent : Les NFTs ouvrent l’accès à un public plus large et international, démocratisant la possession d’œuvres d’art.

Avec l'identifiant unique du NFT sur la blockchain, on accède à tout :
un certificat d'authenticité, un acte de propriété et un historique des transferts et des ventes. Les œuvres numériques peuvent également être présentées partout dans le monde sans être déplacées.

Pour finir, il y a eu beaucoup de controverses au niveau de l'impact écologique des blockchains. Si certaines ne changeront pas (Bitcoin) d'autres ont réussi des transformations drastiques. C'est le cas d'Ethereum qui a réduit de 99% sa consommation en énergie en septembre 2022. Et Tezos a choisi dès le départ un mode de consensus plus propre pour garantir la sécurité de leur chaîne.

Relation artiste-public renforcée

Les NFTs rapprochent artistes et public. Ils permettent des collections exclusives pour des groupes spécifiques de collectionneurs, créant une connexion unique et exclusive dès le départ.

Interactions personnalisées et participation active du public

Les NFTs offrent des interactions directes et sur mesure.
Par exemple, des œuvres peuvent évoluer selon les réactions du public, rendant l'expérience artistique dynamique et unique.
 
Avec les NFTs, le public influence la création. Dans le projet White Rabbit de pplpleasr, la communauté vote à chaque étape du développement d'un film d'animation. Son interaction guide ainsi le processus créatif.

Nouvelles formes d'interaction

Œuvres Évolutives : Les NFTs donnent vie à des œuvres interactives et évolutives. Ils s'adaptent et se transforment avec le temps et les interactions.
Expériences Immersives : Ils facilitent aussi des expériences immersives où le public ne se contente pas de regarder, mais participe et influence activement l'œuvre, comme dans des projets où les spectateurs peuvent modifier les couleurs ou la forme d'une installation artistique en temps réel.
Espaces VIP - événements réservés à aux collectionneurs : Je pense aux célèbres BAYC. Vous savez ? Les images de singes :). S'ils coûtent si cher c'est qu'ils permettent d'accéder à tout un tas d'événements VIP et que vous côtoyez ensuite des stars comme Snoop Dog, Eminem ou Jimmy Fallon.

Que ce soit pour renforcer les liens, personnaliser les interactions ou impliquer activement le public dans le processus créatif, les NFTs offrent des solutions innovantes et concrètes pour engager le public dans l'art, qu'il soit numérique ou physique.

Résultats observés

Succès et reconnaissance accrus

Grâce aux NFTs certains artistes ont connu un succès fulgurant, comme pplpleasr. Elle s'intéresse d'abord à la DeFi (Decentralized Finance) puis quelques animations plus tard, elle réalise une animation pour Uniswap, (un site d'échange de crypto décentralisé, un dex dans le jargon). Son animation est vendue 310 ETH (environ 650 000 $). Cette œuvre est intitulée « x*y=k », et représente une licorne, la mascotte d'Uniswap (visible ici). Et le plus beau, c'est une œuvre acquise via un groupe de fans qui se sont fédérés en DAO (Decentralized Autonomous Organization) pour acquérir le NFT.
 
On peut aussi citer Aeforia, un artiste canadien, qui, à peine le bac en poche, réussi à faire de sa première vente un record sur la plateforme NiftyGateway. Il a pu empocher 500 000 $ en une soirée avec une collection d'œuvres en 3D., ce qui change beaucoup de chose dans la vie de n'importe qui. L'article pour ledeveoir explique que cette vente lui a permis de comprendre la valeur de son travail et qu'avant, il dépendait beaucoup trop de production pour les autres, beaucoup moins bien rémunérées.

Pour finir, des célébrités comme Anthony Hopkins, Marina Abramovic ou Banksy ont eux aussi créé des œuvres sous forme de NFT. Cela démontre que ce n'est pas seulement une activité qui intéresse les jeunes artistes numériques, mais tout l'ensemble de la société artistique.

Démocratisation de l'art en ligne

On s'en rend compte simplement, l'accès à cette technologie est relativement facile. Et on peut rencontrer plusieurs véritables success stories comme celles que je viens de vous partager. La blockchain est disponible partout dans le monde quand on prend le temps de s'y intéresser un tout petit peu. Une étude de hiscox indique que le marché de l'art évolue vers une très forte numérisation. Leur étude indique un virage définitif dans les habitudes de consommation des collectionneurs faisant passer leurs intentions d'achat d'art en ligne de 51% en 2020 à 84% à la mi 2021. Enfin, l'étude indiquait que plus d'un quart des acheteurs (27%) étaient prêts à acheter des NFTs en 2022.

Les œuvres numériques prennent donc énormément de valeur et le marché atteint une segmentation bien plus claire entre gaming, art et musique. De grands artistes brûlent leurs œuvres pour en faire des NFT (Damien Hirst), les déchiquette (Banksy - La Fille au ballon), découpe une vidéo (Marina Abramovic - The Hero). Des artistes purement numériques font des ventes record comme Beeple avec son 5000 days à 69 Millions chez Christies et Pak quelques mois plus tard avec The Merge pour 92 Millions de dollars.

Ne manquez pas le train de la révolution NFT

La Blockchain en toile de fond

La blockchain se développe c'est un fait. Le web3 va progressivement remplacer le web2, amenant plus de transparence et redonnant la propriété de leurs données aux consommateurs / acteurs. La technologie n'est pas si jeune d'ailleurs car la blockchain Bitcoin est née en janvier 2009, donc bientôt 15 ans. Pendant ce laps de temps, on a vu naître des millionnaires qui ont pris le train au tout début avec le minage de Bitcoin, puis d'autres avec la vague Ethereum et l'avancée des smart-contracts, ensuite encore les pionniers des NFTs.
 
Même si nous n'en sommes encore qu'au début de l'aventure, la blockchain continue de faire ses preuves en termes de sécurité et de transparence. À tel point que certains pays ont même adopté la blockchain pour des services de gouvernement ou une cryptomonnaie comme monnaie nationale. Le Salvador a adopté le bitcoin comme monnaie nationale. Et le pays commence à attirer des jeunes talents pour maîtriser la technologie. L'Estonie a développé l'X-Road, une infrastructure numérique qui permet de faire 99% de leurs démarches administratives en ligne (exception faite du mariage, du divorce et de l'achat immobilier). On le voit, les gouvernements ne sont pas en reste.

Être Avant-Gardiste

A l'instar des stars et pays pionniers, je crois qu'il est fondamental de s'approprier le plus tôt possible les nouvelles technologies. Si ce n'est pour les adopter, au moins pour les comprendre et si c'est pour les adopter, permettre alors leur perfectionnement. Les artistes ont souvent une longueur d'avance et ont généralement plus l'esprit d'aventure (ou c'est un stéréotype personnel :). En tout cas, la blockchain permet de nouvelles expérimentations, de nouvelles expériences. Et elle peut nous porter sur des pratiques revisitées comme les sous-genres de l'art économique ou de l'art immersif. La technologie permet de créer des cryptomonnaies et des systèmes économiques qui peuvent eux-mêmes être des oeuvres d'art.

Refik Anadol est un artiste qui utilise l'IA pour créer des œuvres d'art numériques dynamiques. Ses installations utilisent souvent des algorithmes pour transformer des ensembles de données en visuels époustouflants, ce qui en fait un excellent exemple d'innovation à l'intersection de l'art et de la technologie. Le drop de sa dernière collection créée en collaboration avec le peuple Yawanawa, Winds of Yawanawa (WOY), vient juste de se terminer. Ce sont des œuvres qui fusionnent animations 3D de données météo du village tribal amazonien avec créations de jeunes artistes Yawanawa.

Enfin, les "Phygitals" sont des objets qui combinent le monde physique et le monde numérique, souvent grâce aux NFTs. Par exemple, la collection de jouets "Phygital" de Pudgy Penguins a été lancée sur Amazon et a connu un succès fulgurant. En seulement deux jours, ils ont réalisé plus de 500 000 $ de ventes, surpassant 20 000 jouets individuels vendus. Ce projet illustre parfaitement comment les NFTs peuvent transcender le monde numérique pour avoir un impact dans le monde réel.

Conclusion

J'espère que cet article vous aura permis de découvrir la blockchain et les NFT et de vous poser la question de vous y intéresser. Si vous souhaitez creuser le sujet, vous pouvez aller voir mon blog L’Artiste Crypto où je développe les thèmes de l'art numérique et de la blockchain et où vous pourrez télécharger un guide de démarrage pour créer votre premier NFT.
 
Et si vous avez adoré l'article, alors là partagez-le sans attendre à tous vos contacts 😀 et vous nous verrez Ford et moi incroyablement ravis pour au moins une année entière !


Pour en savoir plus sur François et ce qu'il réalise rendez vous sur :
- lartistecrypto.com
- copeau.xyz

(Visited 119 times, 1 visits today)